PARASITES AMOUREUX T.1 (SUGARU MIAKI / YUKI HOTATE / SHION)



Kengo Kôsaka souffre de troubles obsessionnels liés aux microbes. Par un concours de circonstances, il se lie d’amitié avec Hijiri Sanagi qui elle, souffre de ne pas pouvoir regarder les gens qu’elle croise dans les yeux… Collection Moonlight.

 

Résumé :

Kengo Kôsaka, un jeune homme au chômage. Hijiri Sanagi, une adolescente qui ne va plus à l’école. Alors qu’ils cherchent tous deux à se réintégrer à la société, ils finissent par ressentir une attirance l’un pour l’autre et tombent amoureux. Mais leur bonheur ne durera pas longtemps. Ce qu’ils ne savent pas, c’est qu’ils ne sont que des marionnettes, manipulées par des «insectes »…

L’avis d’Anaïs :

Kengo Kôsaka est un jeune chômeur qui ne peut pas entrer en contact avec les autres car il ne supporte pas de toucher des gens sales : à chaque fois, il sent les microbes des gens qui le touchent et porte donc constamment des gants et un masque. Alors qu'il est parti faire des courses, il enlève ses gants et s'enfuit car la caissière lui a touché les mains en lui rendant la monnaie. Une fois chez lui, il se lave et reçoit un message à 23h12. Ce message parle d'un virus. Kengo Kôsaka commence à avoir peur et finalement après quelques échanges avec le mystérieux personnage, il le laisse entrer chez lui et l’homme lui dit qu'il sait qu’il a créé un virus informatique qui se déclenchera le 24 décembre à 17h. Kengo veut que tous les téléphones infectés par ce virus soient privés de tous moyens de communication. L'homme sait tout et veut donc que Kengo fasse ce qu'il lui dit en échange de son silence. Kengo va devoir jouer le rôle de garde d'enfant : il doit retrouver Hijiri Sanagi au bord d'un lac et devenir son ami. Seulement cette tâche va être plus compliquée que prévu étant donné que celui-ci ne supporte pas de rentrer en contact avec les gens et qu'elle ne peut pas regarder qui que se soit dans les yeux...

Ce manga est vraiment bien. J'avoue qu'il y a certains passages que je ne suis pas sûre d'avoir compris mais honnêtement il est vraiment bien. Il est par contre très psychologique. Je ne dis pas que c'est un mauvais côté parce que j'aime beaucoup ce côté-là mais des fois c'est assez difficile à comprendre et à lire : le fait que les deux personnages ne puissent pas vivre correctement dans la société car ils n'y arrivent pas et qu'en fin de compte personne ne vient les aider est, je trouve, plutôt horrible comme sort surtout que l'on a l'impression qu'ils sont tous les deux les marionnettes d'Izumi. Sinon, niveau graphisme, je trouve que c'est super bien représenté, surtout le fait qu'Hijiri n'arrive pas à regarder les gens. Au début, on ne s'en rend pas compte mais quand on relie le manga une deuxième fois, ça se voit tout de suite. J'ai par contre eu du mal à comprendre l’histoire avec les insectes : à un moment de l'histoire, les deux personnages parlent des insectes et honnêtement, comme je ne m'intéresse pas à ça et que je n'ai pas tout compris, ça m'a un peu ennuyée. Heureusement, ça ne dure pas très longtemps. Sinon, à part ça, ce manga est vraiment chouette et la fin donne vraiment envie de lire la suite. Au prochain tome !

L’avis de Soaz :

Kengo Kôsaka souffre de troubles obsessionnels liés aux microbes. Il porte des gants et un masque à chaque fois qu’il sort de chez lui. Il ne semble pas avoir d’amis, ni de vie sociale. Cette isolation l’a poussé à créer un virus informatique qui empêchera toutes les communications la veille de Noël. Mais un homme connaît l’existence de ce virus et décide de le faire chanter. Il s’appelle Izumi, et contre son silence, il demande à Kengo de se lier d’amitié avec Hijiri, une adolescente de 17 ans…

C’est impressionnant à quel point le dessinateur a su représenter les émotions des personnages. Kengo et Hijiri forment un duo atypique, et pourtant, ils vont très bien ensemble. On devine la détresse de Kengo car l’auteur nous révèle une partie de ses pensées. Par contre, pour ce qui est d’Hijiri, elle est bien plus renfermée. On ne sait pas trop ce qu’elle veut. Et pourtant, c’est à son contact que Kengo va changer et faire des choses qu’il n’aurait jamais pensé faire.

L’ambiance de ce manga est étrange, mais aussi complètement addictive. On ne comprend pas trop où l’auteur veut en venir, mais on veut découvrir la suite. On s’attache beaucoup aux deux personnages qui semblent revivre après leur rencontre. Et puis d’un coup, on nous parle d’insectes. Métaphore ou réalité ? On ne sait pas et on a hâte de le découvrir dans le prochain tome !!!

Une superbe surprise !

Découvrez quelques pages sur le site des éditions Delcourt / Tonkam ici.

Infos :

Titre : Parasites amoureux T.1
Scénario : Sugaru Miaki
Dessin : Yuki Hotate
Character design : Shion & Yuki Hotate
Editeur : Delcourt / Tonkam
Collection : Moonlight
Parution : 19 février 2020
Prix 
: 7,99€